Infirmier libéral : le matériel nécessaire pour lancer son activité

Description

Un infirmier peut travailler en tant que salarié ou en tant que libéral. Les deux ont les mêmes fonctions mais le libéral permet à la personne de gérer son temps à son aise contrairement au salarié. C’est pourquoi, la majorité des infirmiers le préfèrent. Mais, ils doivent disposer d’un minimum de matériel et un bon savoir-faire.

Voici à travers cet article, le matériel indispensable nécessaire à un infirmier pour exercer son métier en libéral.

Le métier d’infirmier libéral

Travailler en tant qu’infirmier libéral offre la possibilité d’exercer son métier à son compte, c’est à dire indépendant. Pour ce faire, il faut disposer du diplôme d’infirmier d’état et être membre de l’ordre national des infirmiers. De plus, il faut avoir au moins 24 mois de travail au sein d’une structure hospitalière au cours des 6 dernières années. Sinon, 12 mois supplémentaires d’expérience professionnelle sont exigés, si la personne est en arrêt de travail depuis 6 ans.

Le métier consiste à prendre en charge les patients, à surveiller les maladies chroniques et à pratiquer l’ensemble des fonctions d’un infirmier (injections, soins, évaluations, analyses…) tout en respectant le code déontologique et l’éthique. L’infirmier libéral peut fixer ses honoraires et cibler ses patients selon ses attentes et sa disponibilité.

Pour se lancer dans le libéral, un infirmier doit suivre une démarche et une procédure légale. Tout d’abord, il est possible de faire une convention avec les structures d’assurance maladie pour trouver des patients facilement, à condition de respecter les tarifs conventionnels. Mais, cette étape n’est pas obligatoire.

Ensuite, l’infirmier doit prendre en charge toutes les démarches administratives avant de se lancer dans le libéral.

Ces démarches représentent les étapes suivantes :

  • L’obtention de la carte professionnelle de santé délivrée par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de la région ;
  • déclarer la création de son entreprise au centre de formalités des entreprises (au bout de 8 jours de sa création) ;
  • l’affiliation à la caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers (durant les 30 jours qui viennent après le lancement de l’activité) ;
  • la souscription à une assurance.

Il existe des formations en ligne, ou en présentiel, qui ont pour but d’initier les infirmiers au libéral et de leur donner toutes les informations et les conseils dont ils ont besoin.

Le matériel indispensable pour exercer son métier

Pour travailler en tant qu’infirmier libéral, avoir du matériel adapté et permettant d’exercer sa fonction est obligatoire. Un infirmier libéral peut proposer 3 types de soins :

  • Les soins à domicile : consistent en la prise en charge des patients au niveau de leur domicile ;
  • les soins courants : il s’agit des pansements, injections, perfusions et prélèvements sanguins ;
  • les soins spécifiques : concernent tout ce qui est injections et prélèvements liés à une maladie chronique.

En généra, le matériel utilisé est classé en 4 catégories :

Matériel général

Le matériel général permet de gérer son activité et de l’organiser. Il concerne tout ce qui est documents, tampons, carte de visite, stylos, carte professionnelle de santé et le terminal de lecture ambulatoire (TLA).

Matériel médical

Cette catégorie de matériel regroupe tous les outils médicaux utilisés pour l’analyse, le diagnostic et l’évaluation des patients. Parmi eux : tensiomètre, stéthoscope, ciseaux, sparadrap, compresses, gants (stériles et/ou à usage unique), gel hydroalcoolique, seringues, stéri-strips…

Parapharmacie

Le matériel de parapharmacie correspond aux produits de soins et d’hygiène vendus en pharmacie sans nécessité de prescriptions. Pour un infirmier libéral, il est toujours utile d’avoir dans une petite sacoche du sérum physiologique, de la Bétadine et de la Biseptine.

Le salaire d’un infirmier libéral

En France, un infirmier libéral touche une somme allant de 3000 € à 7806 € bruts par mois. À savoir que pour les métiers libéraux, les charges et les impôts peuvent représenter 60 % des revenus.

Comme pour chaque métier libéral, un infirmier n’a pas de salaire fixe.

Il dépend de plusieurs critères, parmi eux :

  • La nature de son activité (conventionnée ou pas) ;
  • les heures de travail réalisées sur une période déterminée ;
  • les compétences de l’infirmier (savoir-faire et savoir-être) ;
  • le nombre de patients à traiter ;
  • les charges à payer et le coût du matériel utilisé.