Choisir son diffuseur d’huiles essentielles

Description

Vous souhaitez vous lancer dans le monde fascinant de l’aromathérapie et vous avez ouïe dire que tout bon aromathérapeute du dimanche qui se respecte possède un diffuseur d’huiles essentielles chez lui.

Ni une ni deux, vous voilà en train de “magasiner” sur Google et vite, vous comprenez que vous ne vous en sortirez pas dans un peu d’explications, tant l’offre est fournie.

Pas de problème, je suis là pour tout vous expliquer, et nous allons voir ensemble les critères à prendre en compte lorsque l’on achète son diffuseur d’HE.

Allons y Alonso !

choisir son diffuseur d'huiles essentielles

La technologie de diffusion

Il existe dans le monde féérique des diffuseurs 4 grands types de technologies possible :

  • diffusion par chaleur douce
  • diffusion par ventilation
  • diffusion par nébulisation
  • diffusion par brumisation

Tous présentent leurs avantages et leurs inconvénients.

Chaleur douce, prix doux

Pourquoi pas commencer par là si c’est votre premier diffuseur. La chaleur douce à l’avantage d’être très accessible niveau prix, comptez entre 20 et 30 euros. En revanche, la diffusion est peu puissante, mais se veut silencieuse, idéale pour des séances de méditation au calme.

Les huiles essentielles y sont chauffées par le biais d’une résistance dont la température n’excède pas les 40 degrés, ce qui lui vaut de ne pas dénaturer l’essence des HE.

Ne comptez pas sur ce type de diffuseur pour occuper l’espace de votre grand salon, il trouvera plutôt sa place dans un petit bureau ou dans les cabinets pour masquer certaines odeurs…

La ventilation, un vent de fraîcheur

Technologie différente, mais mêmes avantages et inconvénients. Ici les huiles sont diffusées par le biais d’un petit ventilateur qui souffle sur ces dernières.

Ils sont également peu chers et peu puissants et consomment très peu d’énergie, si bien qu’on les retrouver souvent au format USB. Ils seront parfaits pour accompagner les nomades qui ne peuvent se passer de leurs diffuseurs.

meilleur diffuseur d'huiles essentielles

Source de l’infographie : l’excellent bouddhisme-universite.org qui vous offre d’ailleurs un comparatif des meilleurs diffuseurs d’huiles essentielles

Les brumisateurs

Est appelé brumisateur ou diffuseur par brumisation tout dispositif qui contient de l’eau et répande une légère brume nuageuse dans l’atmosphère.
Côté techno, le brumisateur est composé d’une petite pastille à ultrason qui vibre au fond d’un récipient rempli d’eau. Ce sont ces vibrations à très haute fréquence qui vont créer une brume de fine particule au contact de l’eau froide emportant dans son passage les particules d’HE flottants à la surface de l’eau.

Contrairement à ce que l’on pense quand on voit un tel diffuseur en fonctionnement, la brume émanant n’est pas de la vapeur d’eau, et heureusement, car qui dit vapeur dit haute température (>100°) et dit in fine, dégradation des particules aromatiques d’HE !

Les brumisateurs peuvent couvrir facilement jusque 50m2 de surface, bien que leur effet thérapeutique ne soit valable que sur un rayon de 20m2 dont le brumisateur est le centre.

Les huiles essentielles restent moins longtemps en l’air qu’avec une technologie comme la nébulisation, du fait que les particules de brume sont “grosses et lourdes”.

En somme, le brumisateur est abordable financièrement (une 50aine d’euros), plutôt joli avec l’effet brume, pas bruyant, mais pas silencieux non plus (il faudra vous faire au doux son du des clapotis de l’eau), plutôt efficace, mais pas vraiment dédié à un usage thérapeutique.

Note : en dessous de la cinquantaine d’euros, méfiance, le produit ne sera sans doute pas très durable.

La nébulisation : la meilleure techno pour un usage aromathérapeutique sérieux

La diffusion par nébulisation a pour objectif de créer un aérosol (ensemble de particules en suspension dans l’air) d’HE bien dispersé dans l’air. L’obtention d’un aérosol se fait par la création d’un choc violent entre un liquide flux d’air.

Ce “choc violent” se matérialise par la vitesse, le diffuseur par nébulisation propulse donc à très grande vitesse l’air et les huiles essentielles à l’aide d’une pompe. Le tout repose sur l’effet Venturi.

Cette technologie est de loin la plus aboutie et la plus puissante, la dispersion des HE est o.p.t.i.m.a.l.e ! La où le brumisateur pouvait balayer un rayon thérapeutique de 20m2, le nébulisateur quant à lui peut aller jusque 50m2, et laisser une odeur sur 100m2 ! De plus, les particules vont rester longtemps en suspension dans l’air.

Comme si cela ne suffisait pas, ces diffuseurs sont généralement de beaux objets faits de matériaux très sympas comme le bambou.

Ses inconvénients sont le bruit qu’il fait, sorte de bourdonnement dû à la pompe, et son prix (entre 50 et 80€), un peu plus élevé. Ils sont parfaits pour les grands salons et les pièces à vivre.

Conclusion

Vous connaissez maintenant toutes les technologies pour faire un choix avisé selon vos besoins. Rappelons que vous ne devriez jamais opter pour des diffuseurs à bougie qui chauffent les HE beaucoup trop fort, ils sont contre-productifs et même dangereux ! Sérieusement, ne respirez pas ça. Les diffuseurs passifs sont quant à eux sans intérêts.

Pour le reste, vous n’avez plus qu’à vous en remettre à vos gouts !