Comment choisir sa raquette de tennis ?

Description

Peut être êtes-vous à la recherche d’une nouvelle raquette de tennis pour avoir plus de puissance, plus de contrôle, plus de confort… ou un peu des trois.

Et peut être n’avez-vous pas la moindre idée de la raquette qui vous convient le mieux, ajoutez à cela la confusion que peut induire la pléthore de raquettes disponibles sur le marché et le choix peut vite devenir intimidant ! Pour rendre ce processus un peu plus facile, voici une introduction aux caractéristiques des raquettes et à la façon dont elles affectent les performances.

Quelle que soit la raison pour laquelle vous achetez une nouvelle raquette, nous allons voir les bases sur lesquelles vous allez pouvoir vous reposer pour prendre une bonne décision. Aussi, pour ce qui est du choix, les meilleures raquettes de tennis sont sur protennis.

5 critères à prendre en compte pour acheter sa raquette de tennis

choisir sa raquette de tennis

1) La taille du tamis

La puissance est directement liée à la taille du tamis (un large tamis fournira plus de puissance). Une tamis plus grand offre également une plus grande zone de frappe et plus de tolérance sur les frappes décentrées (on appelle cela la surface idéale de frappe ou « sweet spot »). Les raquettes d’aujourd’hui vont de 550 à 870 cm2.

Ces tailles offrent un compromis entre puissance et maniabilité pour de nombreux joueurs. En général, un tamis plus petit attire les joueurs plus accomplis en quête de contrôle, tandis que les raquettes plus grandes attirent les joueurs plutôt débutants et intermédiaires qui recherchent plus de puissance et une plus grande zone de frappe.

Grosso modo :

  • aux alentours de 600cm2 => contrôle et maniabilité
  • entre 630 et 645 => polyvalence
  • au delà de 660 => puissance

Pour les débutants, on conseillera un tamis moyen d’au moins 645cm2 voir un grand tamis si l’on n’a pas habitude de faire du sport et que l’on manque un peu de puissance.

2) La longueur de la raquette

Les raquettes sont disponibles dans des longueurs allant de 68, à 73,6 cm (soit 29 pouces), la limite légale pour le jeu en tournoi. Les raquettes standard mesurent 27 pouces de long (68,58cm). Une raquette plus longue offre plus de portée au sol, plus d’effet de levier au service et un peu plus de puissance que les raquettes de longueur standard, toutes choses étant égales par ailleurs.

Pour la plupart des joueurs, passer d’une raquette de longueur standard à une raquette d’ 1/2 à 1 pouce plus longue ne présente normalement pas grand problème. La plupart (mais pas toutes) des raquettes plus longues sont également plus légères que leurs homologues de longueur standard afin de les garder maniables. Plus la longueur de la raquette augmente, plus le poids dynamique de la raquette augmente.

3) Poids et équilibre

Ces deux caractéristiques influencent drastiquement votre feeling avec la raquette quand vous la saisissez et jouez avec. Quelques concepts de base :

  • une raquette lourde est plus puissante, plus stable et transmet moins de chocs qu’une raquette plus légère
  • une raquette plus légère est plus maniable

Si ceci est vrai, est ce que cela signifie pour autant qu’une raquette plus légère et plus rapide ne générera pas la même puissance qu’une raquette plus lourde et plus lente ?

Cette question un objet de débat depuis que Wilson a introduit ses raquettes Hammer en 1990. Jusque-là, les poids des raquettes étaient en moyenne de 340g et étaient équilibrés en manche (tête légère, poignée lourde). La « technologie » de Wilson Hammer a réduit le poids total de la raquette (aux alentours de 280g) mais a réparti plus de masse dans la tête, passant ainsi l’équilibre en tête.

L’idée était d’améliorer la maniabilité sans sacrifier la puissance en gardant le poids dans la zone de frappe de la raquette. Depuis, le poids des raquettes n’a cessé de chuter et nous avons maintenant des modèles à moins de 280g.

Alors, quel est le poids de la raquette qui convient le mieux ? Qu’en est-il de l’équilibre de la raquette ? Est-il préférable d’avoir un équilibre en manche, en tête ou au cœur de la raquette ? Pour répondre à cette question, vous avez besoin d’une référence. Quel est le poids de votre raquette actuelle ? Est-ce que la tête est légère ou lourde ? Combien ? Si vous ne le savez pas, nous vous recommandons d’aller trouver ces informations auprès d’un spécialiste en magasin ou sur le site du fabricant.

Une fois ces informations prises, vous devez vous poser les questions suivantes : voulez-vous une raquette plus légère, plus lourde ou d’un poids similaire ? Désirez vous une tête de raquette légère, lourde ou équilibrée ? Il y a de fortes chances que vous ne sachiez ce que vous voulez qu’une fois que vous avez testé tous les profils.

Si cela n’est pas possible, voici quelques lignes directrices sur les avantages et les inconvénients des différents poids et équilibres.

  • Raquettes lourdes et légères en tête : elles sont préférées par la plupart des joueurs professionnels et pèsent typiquement dans les 340g. Elles sont généralement plus orientées vers le contrôle et conçues pour les joueurs qui fournissent leur propre puissance
  • Raquettes légères et lourdes en tête : il y a plusieurs années, Wilson a découvert qu’il était possible de rendre une raquette plus maniable sans réduire le poids en tête. En enlevant du poids au manche, la raquette était plus légère dans l’ensemble, tout en conservant la masse en tête, à l’endroit où le contact avec la balle se produit. C’était le concept derrière leurs designs Hammer et Sledge Hammer. Plusieurs autres fabricants de raquettes ont suivis le pas. Les avantages de ce type de raquette sont une maniabilité accrue sans sacrifier la puissance. Les inconvénients sont moins évidents : certains « experts » affirment que la réduction du poids augmente la quantité de chocs transférés au poignet, au coude et à l’épaule. Certains joueurs qui sont passés d’une raquette traditionnelle et équilibrée à une raquette légère et lourde en tête prétendent que ces raquettes ne sont pas « solides ». Il est clair que cela a des conséquences, réduire le poids de la raquette modifiera sa sensation, pour le meilleur et pour le pire. Gardez à l’esprit que vous pouvez toujours ajouter du poids à une raquette si elle est trop légère, tandis que réduire le poids de la raquette est impossible.

Points de repères : 

  • raquette légère : moins de 300g => maniable
  • raquette lourde : + de 300g => + puissante
  • équilibre standard : 34cm
  • équilibre en tête : >34cm => puissance => considérée comme lourde
  • équilibre en manche = <34cm => maniabilité (impression de légèreté)

Notes : le poids indiqué sur la raquette au moment de l’achat est le poids non cordé, il faut donc compter un cordage entre 15 et 30g, un antivibrateur de 3g et un surgrip de 8g. Pour les femmes et enfants, on conseille généralement une raquette de moins de 270g

4) Rigidité du cadre

Un cadre qui se déforme pendant le contact avec la balle affecte directement son potentiel de puissance. Une raquette plus rigide se plie moins, et fera donc perdre moins d’énergie à la balle. Une raquette flexible se plie davantage, ce qui entraîne plus de perte d’énergie. Un mythe courant parmi les joueurs est qu’une raquette flexible, qui se plie davantage vers l’arrière, redonne plus de puissance à la balle grâce à un effet « catapulte ». Cependant, la balle ne reste sur les cordes que 3 à 5 millisecondes, bien trop peu pour conférer un tel effet. Par conséquent, le cadre d’une raquette ne « rend » pas l’énergie à la balle, il absorbe l’énergie – plus ou moins, selon l’indice de rigidité (RA). Les raquettes plus rigides ne dévient pas autant au moment de l’impact, ce qui entraîne moins de perte de puissance qu’une raquette flexible.

La rigidité du cadre n’affecte pas seulement la puissance : contrôle et confort sont également en jeu. D’une manière générale, une raquette qui offre plus de puissance fournit moins de contrôle. Cependant, cela dépend largement du type de joueur et de sa capacité. Un joueur avancé peut préférer une raquette flexible parce qu’il ou elle a un swing long et rapide et fournit beaucoup de puissance.

Une raquette rigide peut être trop puissante pour ce même joueur. Un joueur débutant ou intermédiaire trouvera peut être plus son bonheur sur une raquette plus rigide qui ne défléchit pas autant à l’impact, ce qui lui permettra un meilleur contrôle. Les raquettes plus rigides sont généralement moins confortables que les raquettes plus souples.

Un cadre très rigide transmettra également plus de chocs au poignet, au coude et à l’épaule qu’un cadre moyennement rigide. Le confort est difficile à mesurer car chaque joueur en a sa perception différente. Cependant, les joueurs ayant des problèmes de bras et/ou d’épaule bénéficieront généralement plus d’un cadre flexible à moyennement rigide et devraient éviter les cadres rigides ou très rigides. Un effet moins connu de la rigidité du cadre est la quantité de rotation qui peut être générée. En général, les raquettes plus rigides offrent moins d’effets que les raquettes souples, car la balle quitte le cordage plus rapidement.

5) Le plan de cordage

Souvent négligée par de nombreux joueurs de loisir, la densité du plan de cordage influence de nombreux aspects de la performance et de la sensation générale d’une raquette.

Un plan de cordage aéré défléchira davantage à l’impact qu’un plan de cordage plus rapproché, offrant ainsi un meilleur rebond à la balle. Les modèles de cordage aérés permettent également à la balle de s’enfoncer davantage dans les cordes, en raison de leur espacement plus large. Les joueurs qui recherchent plus d’effets bénéficieront d’un plan de cordage plus aéré. Le prix à payer pour cela est la diminution de la durabilité des cordes (augmentation de l’abrasion et du risque de rupture des cordes).

Un plan de cordage plus dense ne déviera pas autant à l’impact de la balle, ce qui se traduira par moins d’énergie de rebond. Des cordes plus rapprochées offriront moins d’effets mais dureront plus longtemps qu’une raquette similaire avec un plan de cordage plus espacé. Les joueurs qui ne frappent pas avec beaucoup d’effets et qui recherchent un meilleur contrôle préféreront généralement les raquettes avec des cordages plus denses, tout comme les joueurs qui recherchent une plus grande durabilité des cordes.

Points de repères :

  • plan aéré : quadrillage espacé, exemple 16:19 => puissance et effet
  • plan rapproché, exemple 18:20 = quadrillage fin => précision et contrôle puisque plus de cordes

Notes : le 1er chiffres correspond aux montants (nombres de cordes verticales) et le second aux travers (nombres de cordes horizontales)

6) Taille du manche

Jouer avec une taille de manche qui n’est pas adaptée c’est risquer de se blesser au niveau du poignet ou du coude

Pour savoir si la taille de manche est la bonn, voici le test :

Raquette en main prise marteau, on vérifie qu’une fois la raquette serrée par la main, il reste la place de passer un index :

  • Si l’annulaire touche la main, le manche est snas oudte trop petit (pas de possibilité de glisser un doigt)
  • Si l’index que vous venez glisser a du jeu, c’est que le manche est au contraire, trop gros

Si vous ne pouvez pas faire le tests (achat sur internet), prenez une taille de manche 3 pour les hommes et une taille de manche 1 pour les femmes, se sont là des tailles assez standards. Mieux vaut de toute manière « risquer » de prendre une taille de manche trop petite que l’on pourra augmenter avec un grips, qu’une taille de manche trop grosse. Un surgrip augmentera la circonférence du manche d’une demie taille.

Note : on ne doit jamais mettre plus de 2 surgrips sur une raquette, sinon on risque d’arrondir le manche et on ne sentira plus les arrretes, genant pour la tenir

Lorsque vous recevez la raquette que vous avez commandé, n’enlever surtout pas le blister p^lastique sur le manche avant d’avoir$
fait le test de la circonférence, vous ne pourriez pas vous faire rembourser.

Voici quelques points de repères :

  • manche 0/1 : raquettes junior
  • manche 2/3 : les plus utilisés => maniabilité
  • manche 4 et + : pour les grands joueurs (moins de préhension pour les petites mains)

Alors que les raquettes deviennent de plus en plus légères, les fabricants cherchent des moyens d’améliorer le confort sans augmenter significativement le poids. L’incorporation d’un système d’amortissement des chocs et des vibrations dans la poignée est la méthode la plus couramment utilisée à l’heure actuelle. Les systèmes de poignées ISIS de Dunlop, Head’s No SHOX, Prince’s Air et Volkl’s Sensor offrent différents degrés d’efficacité pour réduire les chocs et les vibrations du cadre. Wilson et Yonex offrent également des systèmes de confort situés dans le manche de la raquette tels que les technologies Iso-Zorb et V-Con, ce qui est loins d’être inintéressant.

Conclusion

Jouer avec une raquette mal adaptée n’est vraiment pas recommandé, surtout si vous comptez aller régulièrement au tennis, c’est courir le risque de ne pas progresser techniquement mais surtout, de se blesser au poignet ou au coude. Si vous débutez et que vous recherchez la bonne raquette, considérez d’abord le poids de celle-ci, on recommande généralement une raquette qui pèse 265 à 275g non cordé pour les hommes et 255 à 265 chez les femmes.

Enfin, voici quelques styles de jeu et leur profils respectifs : 

  • Attaquant : on va vouloir une raquette lourde, équilibrée en manche avec un petit tamis
  • Lifteur : raquette lourde, équilibrée au centre avec un gros tamis
  • Manque de puissance : raquette légère, gros tamis et équilibrée en tête